Aménager : une nouvelle série sur l’urbanité pour expérimenter le Quartier!

Aménager : une nouvelle série sur l’urbanité pour expérimenter le Quartier!

Catégories

Urbain
  • Social & Culturel
  • Formation & Recherche

Mots-clés

  • Urbanisme
  • quartier
  • Initiatives
  • recherches
  • Conférences

Aménager : une nouvelle série sur l’urbanité pour expérimenter le Quartier!

Publié le:
22 mars 2018
Date de l'événement:
Jeudi, 22 mars, 2018 (Jour entier)

** Restez à l'affût pour l'édition 2020 ! **

 

Depuis avril 2018, le Quartier de l’innovation et le CRIEM – le Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises de l’Université McGill – vous a invitent à prendre part à une nouvelle formule de rencontres expérientielles s’intéressant aux initiatives locales innovantes liées à l’urbanité!

Aménager – Expérience et innovation d’un quartier est une série de « conférences-expériences » conçue pour inciter les communautés du Quartier à redécouvrir les projets d’urbanisme qui s’y trouvent et pour engager les conversations autour des projets communautaires, des recherches universitaires et des initiatives municipales qui y évoluent.

Il s’agit d’une occasion de réfléchir, de développer et de construire un quartier résilient et à l’écoute de ses citoyens. À chaque rencontre proposée, les participants auront l’occasion de visiter un lieu marquant du quartier et de s’entretenir avec des organismes locaux qui s’affairent à repenser leur milieu de vie. Plusieurs intervenants et chercheurs du milieu universitaire se joindront aussi à la discussion pour connecter les actions entreprises localement aux recherches menées sur ces projets.


Séance 1/5 : Construire - Tour d'aiguillage Wellington - 17 avril 2018

Évènements passés

Construire - 1/5

17 avril 2018 | Projet Young -Tour d'aiguillage Wellingtown

Pourquoi est-il devenu nécessaire de développer des espaces communs? Autrefois, ces lieux se développaient d’eux-mêmes à travers le temps grâce aux citoyens et bâtisseurs qui s’appropriaient l’endroit et lui insufflaient un caractère propre. À l’ère où les quartiers sont construits aussi rapidement qu’ils sont rasés, il est devenu essentiel de penser l’architecture de ces espaces, mais aussi de les réinventer.

Construire, la première des trois séances, a eu lieu le 17 avril 2018.
Responsable académique : Richard Shearmur, directeur de l’École d’urbanisme de l’Université McGill

Déroulement : Visite de la Tour d’aiguillage Wellington, un lieu de recherche-action, de diffusion et d’incubation accompagné d’un café-bistro qui agira comme plateforme cristallisant la rencontre entre tous ceux qui pensent et font la ville d’aujourd’hui et de demain. La visite a été suivie d’une discussion dans l’espace transitoire Projet Young créé par Entremise.

Panélistes:

Pauline Butiaux, vice-présidente et trésorière, Manoeuvres / Tour d'aiguillage Wellington
> Gorka Espiau, professeur praticien, Fondation McConnell / CRIEM 
> Philémon Gravel, co-fondateur, directeur de l'aménagement, Entremise
> Jonathan Cha, aménagement de l'espace et urbanisme, urbanologue, architecte paysagiste, consultant en patrimoine, conseiller en aménagement Parc Jean-Drapeau, chargé de cours, UQAM-UdeM, co-fondateur, MTL\ville en mouvement, co-directeur, Le Virage MTL
> Carla Rangel Garcia et Marie-Philip Roy-Lasselle, projet Mont Réel et ConstructLab Berlin

Voir les photos de l'évènement


Crédit photos : Jean-Michael Seminaro

 

Habiter - 2/5

5 juin 2018 | Projet Young - Griffintown

Entre la spéculation immobilière, les tendances d’urbanisation rapide et les besoins sociaux de sa population, une ville subit des pressions remarquables quant à la question de l’habitation. Quelles sont les pratiques innovantes que peuvent adopter une administration municipale, des promotteurs immobiliers ou encore des entreprises d’économie sociale quant au développement de lieux habitables ? Quel type de mixité assure le mieux la diversité sociale et économique pour des communautés en bonne santé?

Responsable académiqueNik Luka, professeur agrégé à l'École d'architecture, Université McGill.

Déroulement: Visite guidée dans le quartier Griffintown de différents projets de coopérative d'habitation et du Projet Young - Laboratoire transitoire, animée par Bâtir son quartier et les Habitations La Traversée. La visite sera suivi d'une discussion au Projet Young.

Panélistes:

> Erwan Poënces, agent de développement, Bâtir son quartier
> Michel Saint-Cyr, conseiller aux projets spéciaux, Habitations La Traversée
> Bertrand Fouss, co-fondateur et président, Solon Collectif
> Jonathan Lapalme, cofondateur, Entremise et Projet Young - Laboratoire transitoire
> Laurence Vincent, coprésidente, Prével
Nancy Shoiry, directrice générale, Société d’habitation et de développement de Montréal

Voir les photos de l'évènement


Crédit photos : Jean-Michael Seminaro

Appartenir - 3/5

13 juin 2018 | Station F-MR

Les « civic assets », ça vous dit quelque chose? Il s’agit de ces bâtiments et constructions devenus icônes dans le paysage montréalais. Ils contribuent au sentiment d’appartenance à un quartier que ses résidents entretiennent. Quelles sont les stratégies qui permettront de préserver ces bâtiments patrimoniaux malgré les bouleversements sur la scène urbaine?

Responsable académique : Hoi Kong, professeur agrégé de la Faculté de droit de l’Université McGill.

Déroulement : Visite de la Station F-MR et présentation du projet MR-63 - Panel de discussion à la Sation F-MR

Panélistes:

> Frédéric Morin-Bordeleau, co-fondateur, F-MR et MR-63
> Gabriela Jakubovits, agente de mobilisation, Coalition Petite-Bourgogne
> Vanessa Muegler, coordinatrice de projets, Quo Vadis
> Jonathan Rouleau, chercheur associé, Laboratory of Urban Culture -- The Institute for the Public Life of Arts and Ideas (IPLAI)
> Karl Dorais Kinkaid, urbaniste et chargé de projet, L'Enclume- Atelier de développement territorial

 

Voir les photos de l'évènement


Crédit photos : Jean-Michael Seminaro

 

Communiquer - 4/5

7 mai 2019 | Centre DARE-DARE - Centre culturel Georges-Vanier

Cette première conférence-expérience de la deuxième saison d’Aménager - Expérience et innovation d’un quartier est consacrée aux enjeux de la communication dans l’espace public. La discussion entre représentants des milieux universitaire, communautaire et artistique sera adjointe d'une visite du centre d’artistes DARE-DARE.  

L’expérience 
Le centre DARE-DARE, situé près du Marché Atwater, a pour mission d’explorer, d’interroger et de faire évoluer les pratiques, les espaces et les modes de diffusion de l’art actuel et de participer à sa démocratisation et à son accessibilité. La visite sera commentée par l’écrivain, artiste et doctorant Nicholas Dawson qui y effectue une résidence d’écriture, où il s’inspire du quartier dans lequel se trouve la roulotte et de l’expérience de diffusion publique de ses textes.

La conférence 
À la suite de la visite, les participants se déplaceront à travers le quartier de la Petite-Bourgogne jusqu’au Centre culturel Georges-Vanier afin d’assister à une discussion animée par Christian Poirier, professeur agrégé au Centre Urbanisation Culture Société de l'INRS. 

La thématique 
Les enjeux associés à la communication sont au cœur des questions urbaines. Les projets d’aménagement au sein d’un quartier, qu’ils concernent celui-ci de façon globale (le Quartier de l’innovation) ou selon une perspective micro (projets spécifiques, temporaires, etc.), posent nécessairement la question des dynamiques communicationnelles entre les différents acteurs (publics, privés, associatifs, citoyens, etc.). 

Au-delà d’une approche « classique » de transmission d’une information d’un destinateur (source) à un destinataire (public cible), la communication est aussi conçue dans une acception élargie, proprement sociale, engageant une pluralité d’acteurs mobilisant différentes postures. Elle est de la sorte mise en relation des points de vue, partage, discussion dans l’espace public. Ses conditions d’actualisation représentent à cet égard un enjeu central dans l’établissement d’un cadre démocratique de participation et d’appropriation citoyennes.

Les panélistes 

> Nicholas Dawson, auteur, artiste/doctorant, UQAM
> Hanieh Ziaei, sociologue de l'art/ directrice générale, Centre culturel Georges-Vanier
> Imen Ben Jemiachercheuse en résidence, CRIEM 
> Geneviève Massé, membre de DARE-DARE

Voir les photos de l'évènement


Crédits photos : CRIEM

 

Émouvoir - 5/5

4 juin 2019 | Sculpture Dentrites - Fonderie Darling

L’expérience
Visite de l’oeuvre d’art public « Dendrites »
La sculpture « Dendrites » est l’une des oeuvres les plus importantes de l’artiste Michel de Broin. Située au nord du projet Bonaventure, elle a été réalisée à l’occasion d’un concours pancanadien pour son réaménagement et elle constitue un legs du 375e anniversaire de Montréal. Venez la découvrir avec l’artiste qui l’a créée!

La conférence
Discussion à la Fonderie Darling.

Panélistes :

> Michel de Broinartiste ; créateur de l'oeuvre « Dendrites »
> François Cardinal, éditorialiste en chef à La Presse ; auteur de l'ouvrage « Et si la beauté rendait heureux »
> Caroline Andrieuxfondatrice et directrice artistique, Fonderie Darling
> Aliki Economidesmembre du CRIEM ; professeure adjointe, Laurentian University - Université Laurentienne
> Cecile Martinartiste et architecte
 

Responsable académique et animateur du panel :
Guillaume Ethier, Ph.D, Professeur associé, Département d'études urbaines et touristiques de l'UQAM

La thématique
La beauté d’une ville — qu’elle émane de son architecture, de l’art public, du design urbain ou de ses ambiances — a longtemps constitué un sujet de deuxième ordre derrière la panoplie des questions « sérieuses » ayant trait au développement urbain (transport, infrastructures, logement, etc.). On pouvait bien sûr la souhaiter en évoquant, par exemple, l’exigence d’une « architecture de qualité », mais elle n’allait en rien faire dévier l’évolution d’un secteur. Depuis le tournant du millénaire, pourtant, l’esthétique prend une place de plus en plus importante dans le discours politique et expert sur la ville, notamment parce que l’attractivité des lieux urbains, ce qui inclut leur beauté, est devenue un facteur définitif de développement économique dans la ville post-industrielle. Nous saluons ce retour en force des questions esthétiques, mais il serait évidemment réducteur de penser la beauté urbaine que sous l’angle développemental. Émouvoir les citoyens n’est pas une tâche triviale.

La beauté est une dimension structurante de l’espace public et suscite, à cet égard, plusieurs questions : comment les citoyens la ressentent et l’expriment-elle ? Ces derniers sont-ils égaux face à la beauté ? Quel est le rôle des artistes, des municipalités, des organismes, des techniciens de pointe et des architectes dans la création et la sensibilisation à cette beauté ? Doit-elle toujours être précédée d’une intention claire, ou bien la poésie urbaine naît-elle plus authentiquement dans la spontanéité, lorsque la patine du temps se pose, par exemple, sur un édifice patrimonial et le transforme en ruine ? Y’a-t-il un lien, enfin, entre innovation et beauté ?

Voir les photos de l'évènement


Crédits photos : Paméla Lajeunesse

 

Pour obtenir de plus amples informations, contactez nous à info [at] quartierinnovationmontreal.com ">info [at] quartierinnovationmontreal.com.

Aménager : une nouvelle série sur l’urbanité pour expérimenter le Quartier!